Le Mag

A la découverte du musée du Scaphandre

Publié le : 17 novembre 2019 par : Plongée On Line

Par Grégory VAUZELLE

C'est un musée étonnant, qui existe depuis 1980 au cœur de l'Aveyron. Il nous plonge dans l’histoire de deux Espalionnais à l’origine de la plongée sous-marine autonome.

Rencontre avec un responsable du musée d'Espalion qui nous explique brièvement ce lieu fascinant :

Ce musée rend hommage à deux inventeurs : Benoît ROUQUAYROL et Auguste DENAYROUZE qui ont inventé en 1860 le régulateur à gaz, qui se compose d'un détendeur à membrane souple et d'une réserve d'air comprimé.

musée du scaphandre - Plongée On Line

L'origine de cette invention prend racine dans les galeries grisouteuses des mines de charbon de l'ouest Aveyron, l'appareil a été conçu pour pénétrer dans les galeries et porter secours aux mineurs blessés, d'où le lien avec l'intérieur des terres et non pas le milieu aquatique. 

Pour le monde aquatique , les deux inventeurs vont développer leur appareil afin qu'il équipe les scaphandriers pieds-lourds de l'époque, puis ils vont développer leur propre scaphandre notamment un masque groin plus léger ou un casque sans boulon (celui repris par Hergé dans le Trésor de Rackham le Rouge).

musée du scaphandre - Plongée On Line

Il ne s'agit pas simplement de présenter des scaphandres, mais de parler de ce qui a mené jusqu'à l'invention du scaphandre pied-lourd,
comment les premiers explorateurs, les premiers inventeurs ont dessiné les cloches de plongée, les premiers casques de scaphandriers (...) jusqu'à des équipements plus récents, avec l'ère de la plongée professionnelle (combinaison à eau chaude de la Comex par exemple), la plongée militaire (oxygers par exemple)
ce sont au total près de 400 pièces réunies qui présentent l'histoire, la naissance et l'évolution du scaphandre.

Cette mince présentation est loin d'être exhaustive comparé à la diversité de la collection. Objets originaux, fruits de nombreux dons, d'anciens plongeurs illustres, d'institutions (Marine Nationale), d'anonymes, d'amateurs, c'est avant tout l'aventure de passionnés.

Le musée a par ailleurs bénéficié dès le départ d'appuis de nombreuses institutions : le musée océanographique de Monaco ou de personnalités : Robert STENUIT, Jean-Michel COUSTEAU, tous deux ont testé les appareils Rouquayrol-Denayrouze.

Réunie dans deux salles d'exposition d'environ 70 m² chacune, le musée aborde aussi les scaphandres utilisés dans d'autres domaines : médical, nucléaire, spatial avec l'arrivée récente d'un premier objet lié au monde spatial avec la tenue de survie de Jean-Loup Chrétien.

musée du scaphandre - Plongée On Line

Pour en savoir plus sur le musée 
Un lieu à découvrir si vous passez dans cette belle région.

musée du scaphandre - Plongée On Line

(crédit photos : Photothèque du Conseil Départemental de l'Aveyron)