Le Mag

Bruxelles: de bulles en bulles …

Publié le : 02 mai 2017 par : M Grégory Vauzelle

Partir plonger en Belgique. L'idée peut paraître saugrenue, pourtant le pays est particulièrement bien doté en possibilités. La plongée sous-marine en mer du Nord n'est pas toujours aisée. Il faut alors se tourner vers l'intérieur des terres : les différentes carrières et plans d'eau sont très nombreux, très bien équipés et réputés bien au-delà des frontières.

On peut par exemple citer : la Gombe, Dour, le barrage de l'Eau d'Heure, Villers ou Rochefontaine... 

Et ce n'est pas tout, la Belgique a su innover, développer et proposer des lieux artificiels et insolites :

  

Némo 33 et ses 33 mètres (longtemps la plus profonde fosse du monde),

 

 

les anciennes cuves à fioul réhabilitées de Zwevegem (site Transfo Duiktank)

 

 

ou encore le centre de plongée indoor Todi de Beringen avec ses poissons tropicaux d'eau douce...

 

 

Le choix est donc important et varié, il y en a pour tous les goûts et à toutes les températures !

Après quelques années loin des plongées belges, je décide de poser un regard différent sur Bruxelles : la découvrir autrement : faire de la plongée et s'immerger dans l'univers de la bande dessinée. «Suivre les bulles et faire des bulles»: le maître mot de ce court séjour.

La Belgique est mondialement connue pour la BD et ses auteurs/dessinateurs. Bruxelles a su tirer parti de cet illustre patrimoine. Pourquoi ne pas se balader dans la capitale en partant à la recherche de ses fresques peintes et colorées ?

 

Amateurs de dessins et de street art, cette ville est faite pour vous … et pour les autres, c'est un moyen original de sillonner et découvrir la ville.
Il existe aussi un musée de la bande dessinée très sympathique à Bruxelles.

  

 

Ajout de la rédaction : Une pensée pour Jean De Maesmaker, alias Jidéhem (JDM) décédé ce 30 avril à l’âge de 81 ans.

Ami et collaborateur de Franquin, il a participé à la création des gags de Gaston Lagaffe (dont l’un des personnages porte son nom). 

 

Pour poursuivre dans les bulles, une plongée à Némo 33 semble incontournable ! C'est le temple de la plongée.

 

 

Lorsque l'on évoque la plongée en fosse, certains plongeurs sont réfractaires et peu enthousiastes à l'idée de s'y aventurer. (avec comme motif: l'ennui, rien à voir, l'image du poisson rouge dans son bocal, la tristesse des carreaux, le manque de réalité, le «c'est mieux en vrai!» …). 

Mais Némo 33 mérite néanmoins la visite avec des atouts non négligeables : les 33 mètres, l'eau chaude et la bonne ambiance suffisent à eux seuls à égayer une petite virée plongée en terre bruxelloise.

 

Némo 33 offre depuis peu une nouvelle possibilité : manger sous l'eau!

Equipés, vous descendrez dans la bulle arrimée à quelques mètres sous la surface. Le service se fera par un plongeur ! Original, non ?

  

Un agrandissement du site est également en cours de réalisation. La direction de Némo 33 a fait un simple constat: la structure accueille un nombre important de plongeurs l'hiver et nettement moins l'été. Les plongeurs préfèrent logiquement se tourner vers les plans d'eau naturel en période estivale.

L'idée serait de pouvoir faire venir toute l'année de façon régulière les plongeurs. Créer, à l'extérieur du bâtiment, une carrière artificielle avec des poissons permettrait d'attirer les hommes grenouilles toutes les saisons. Les travaux ont commencé mais il faudra encore attendre un peu pour voir l'ouverture de cette nouvelle tranche du complexe.  

Points positifs:

  • Une eau chaude et pure, non chlorée à 33°
  • Un peu plus de 33 mètres de profondeur, plusieurs paliers et des grottes pour agrémenter l'immersion
  • Une organisation bien rodée
  • Un complexe complet: piscine/fosse, bar/restaurant, magasin de plongée, exposition, location de salles
  • La proximité du centre ville de Bruxelles (une ville animée, commerciale, touristique et culturelle ...)
  • Un site bien desservi par les transports et voies rapides
  • Des possibilités d'hébergements pas trop éloignées
  • L'intégralité du matériel peut être emprunté ou loué sur place

Points négatifs : 

  • Seul le petit matériel personnel est autorisé (palmes, masque, tuba et ordinateur). Les appareils photos et caméras sont autorisés mais sans bras et sans flash externe.
  • Certains créneaux et périodes de l'année peuvent être bondés.
  • Le parking peut s'avérer un peu petit !
  • Pas de réservations possibles pour les plongeurs autonomes solitaires, les plongeurs en couple ou les petits groupes de plongeurs (il est préférable d’arriver bien en avance)  

Plus d'informations sur la destination :

http://www.bruxelles.be/artdet.cfm/5316 

https://www.cbbd.be/fr/accueil

https://visit.brussels/fr