Le Mag

Choisir son masque

Publié le : 24 octobre 2017 par : Plongée On Line

Par Philippe M

Comme nous vous le disions dans notre article introductif, choisir son matériel de plongée, n’est pas toujours simple lorsque l’on débute et on se trouve souvent fort dépourvu quand le moment d’investir est venu.

La première personne accessible, susceptible de donner de bons conseils est bien sur le moniteur. Quoi que…

Pour notre 1er article sur ce sujet nous avons choisi le Masque, matériel sans lequel on ne peut voir correctement sous l’eau. Il est indispensable tant pour la sécurité que pour le confort et le plaisir du plongeur.

Mais voilà, si l’on regarde les produits de quelques marques reconnues telles que AquaLung, Beuchat, Cressi, Mares, Scubapro et Tusa… On se retrouve face à 100 modèles de masque qui se déclinent au fur et à mesure des couleurs en 450 masques différents.

masques - Plongée On Line

Là, le moniteur tout compétent soit-il, ne saura probablement pas orienter son élève vers tel ou tel produit. Nous non plus d’ailleurs.

Mais le vendeur spécialisé (liste des revendeurs en France), tel Jérome de Plongéquilibre, qui nous a aidé pour cet article et que nous remercions, lui, connaît bien les différences entre chaque masque et saura vous aider.

Pour exemple : Il est important que le masque soit bien adapté à la morphologie du visage. Chaque personne est différente et les masques, bien que très « adaptables » sont étudiés pour des morphologies différentes, homme, femme, enfants, visage rond, visage anguleux, etc… C’est une première orientation que le vendeur saura vous communiquer.

De même, si vous avez besoin de faire adapter des verres correcteurs à votre masque, (voir notre article : « Mais qu’est-ce qu’ils regardent »), vous devrez impérativement opter pour un masque à double verres. Là aussi vous pourrez vous faire orienter par le vendeur.

masque presbyte - Plongée On Line

Nos conseils pour choisir votre masque:
Pour choisir son masque, avant toute chose, il faut l’essayer. Sans la sangle, en retirant bien ses cheveux des bords du masque, on le plaque doucement sur le visage en inspirant légèrement par le nez. Le masque doit faire ventouse sans laisser passer d’air. Quand on le lâche, Il doit tenir sur le visage. (Attention de le rattraper s’il tombe). Vérifiez bien que, même en appuyant un peu sur le masque, le cerclage (la partie dure) ne vient pas toucher votre visage (en particulier sur le haut du nez) et vérifiez aussi que la jupe ne vous frotte pas le bas du nez.

Pour la suite, il faut le sélectionner selon 3 critères + 1 :
- Le Confort
- La Vision
- Le Prix
- L’esthétique

Confort :
La souplesse de la jupe : Tous les masques aujourd’hui proposent des jupes doubles en silicone. Certains avec une souplesse plus marquée que d’autres. A vous de choisir ce qui vous est le plus agréable.

La transparence ou non de la jupe : Transparente elle laisse passer la lumière, opaque, cela évite une partie des reflets.

masque - Plongée On Line

La largeur et le type de sangle : Là encore c’est une affaire personnelle, certains préféreront la sangle double sans renfort central (par exemple pour laisser la place aux cheveux en « queue de cheval »), d’autres avec, d’autres une sangle très large.

masque - Plongée On Line

Le type de réglage de la sangle : La facilité d’accès et de manipulation au serrage de la sangle.

masque - Plongée On Line

Attention, lorsqu’on débute, on a une fâcheuse tendance à serrer un peu trop la sangle de son masque, pensant que plus le masque est « plaqué » moins il y a de risque d’entrée d’eau. Avec une jupe très souple, cela peut au contraire la déformer et provoquer des entrées d’eau.

Vision :
En plongée, le champ de vision est réduit par le port d’un masque. L’objectif des fabricants est de rendre la vision périphérique la plus large possible.

- Réduction du volume pour approcher le verre des yeux
- Jupes en silicone transparent, d’améliorer la perception de la lumière.
- Agrandissement de la dimension des verres pour augmenter la vision panoramique.
- Mono-verre pour se rapprocher de la vision naturelle.

Quelques exemples de cette volonté des marques :
Le masque MAXLUX de BEUCHAT, dont l’absence de cerclage a permis d’augmenter la dimension du verre pour offrir une meilleure vision panoramique. C’est le cas aussi du masque AIR CRYSTAL de CRESSI.
Certains fabricants ont développé des masques avec des vitres latérales pour permettre une vision panoramique encore plus importante, le TRI-QUEST de TUSA, ou le CRYSTAL VU de SCUBAPRO.
La série X-VU et X-VISION ULTRA de MARES avec des verres de grandes dimensions accroit aussi le champ de vision.
Quant à AQUALUNG, la marque propose, entre autre, un modèle disponible en 2 versions, le REVEAL: REVEAL 1 : mono-verre pour un champs de vision optimal et le REVEAL 2 : 2 verres pour un grand champ de vision et la possibilité d’adapter des verres correcteurs.

masque - Plongée On Line

Là aussi, lorsque vous aurez sélectionné les différents masques avec lesquels vous vous sentez bien (Confort)… Essayez-les, les uns après les autres et regardez dans tous les sens pour choisir le champ de vision que vous préférez (Vision).

Prix :
Le prix demeure un critère dans le choix. Comme nous le verrons dans tous les articles concernant le matériel, l’investissement que chaque plongeur fait à ses débuts, est important. Il faut compter entre 45 € et 65 € pour un masque de qualité voire un peu plus pour les masques à verres latéraux.
C’est un « investissement » mais qui dure longtemps, plusieurs années, s’il est bien entretenu. Voir le paragraphe entretien ci-dessous.

L’esthétique :
Evidemment, ce ne peut être le critère principal du choix pour un masque. Mais, à une époque où les fabricants de matériel, commencent à sortir du noir uniforme pour leur matériel (palmes, combinaisons, etc. …) il est important de noter que l’on peut joindre l’utile à l’agréable.

De 100 modèles à 450 déclinaisons… la plupart des masques sont déclinés de 1 à 10 couleurs… Et si votre vendeur spécialisé n’a pas votre couleur préférée en stock, il saura à coup sûr vous la commander dans un délai raisonnable.

L’entretien :
Malgré les progrès réalisés par les fabricants, l’utilisation de votre masque, en particulier en piscine, a tendance à abimer la jupe en silicone qui peut devenir opaque. De même lors d’une plongée en mer, l’eau de mer qui resterait dans un masque mal rincé, favoriserait le développement de bactéries en tous genre qui formerait des dépôts dans les joints et autour du verre.
En conséquence après chaque plongée, rincez abondamment votre masque, pour enlever l’eau de mer ou les résidus de produit chimique (pour la piscine).
Faites sécher votre masque avant de le stocker.
Pensez à garder la boîte de votre masque pour le stocker, il vieillira d’autant mieux qu’il sera protégé.
Ne le faites pas sécher au soleil.

Conseils :
La buée
 : Ennemie jurée du plongeur, la buée vient quelque fois gâcher la plongée qui devait être extraordinaire. 

Lorsque votre masque est neuf, l’apparition de buée est due aux résidus de silicone et les produits déposés sur le verre lors de la fabrication. 
La méthode la plus efficace et radicale mais qui présente certains dangers, est de "brûler" la vitre intérieure de votre masque avec un briquet… Mais faites très attention, le silicone lui ne résistera pas à un coup de flamme (mouillez-le avant d’approcher la flamme) et si il l'accepte, faites le faire par votre vendeur préféré.
Sinon beaucoup moins dangereux et relativement efficace : Etaler du dentifrice ou du liquide vaisselle sur la vitre et l’intérieur du masque, laisser sécher une nuit, puis rincer abondamment. Recommencer si nécessaire.

Une fois que votre masque ne présente plus de buée issue de sa fabrication, l’apparition de la buée est due à la différence de température entre le visage et l’extérieur.
Il y a plusieurs méthodes qui ont fait leurs preuves pour éviter la buée : Cracher dans son masque, laisser sécher, puis recracher étaler, et rincer. Cette méthode peu élégante a toutefois fait ses preuves. Elle ne fonctionnera pas sur un masque neuf, et de toute façon, elle favorise le développement des bactéries.
Autre solution, la meilleure, utiliser un produit anti-buée de type :HUBLONET, ANTI-BUE SCUBAPRO, SEA GOLD GEL , SEA DROP LIQUIDE, etc… Il vous en coûtera entre 6€ et 10€ pour 30 à 60ml de produit.

Un dernier conseil, lorsque vous partez plonger en mer, pensez à garder avec vous un masque de secours. En effet, rien de plus désagréable que de se retrouver sur un bateau, prêt à vous mettre à l’eau, avec un masque dont la sangle ou le verre vient de casser. -

Vous êtes maintenant équipé de votre propre masque, qui vous va bien, vous permet de voir tout avec ou sans verre correcteur, et d’être confortable pour faire des plongées en piscine ou en mer. Maintenant il va falloir penser à vos palmes !

Merci encore à Jérôme de Plongéquilibre pour ses précieux conseils.

masque - Plongée On Line

Liens vers les fabricants cités : - AQUALUNG - BEUCHAT - CRESSI - MARES - SCUBAPRO - TUSA