Le Mag

Embarquement immédiat, pour l'Odyssée

Publié le : 05 octobre 2016 par : Plongée On Line

Même si ce n’est pas le bateau d’origine, on embarque néanmoins pour 2 heures sur la mythique Calypso.

Le film nous plonge immédiatement dans l’univers passionné de Cousteau et de son entourage. Taillez, Dumas, même si on ne les voit que quelques instants, sont bien là, Falco, Laban aussi. Immédiatement, les relations père fils sont identifiées, celles entre Jacques-Yves COUSTEAU et sa femme, Simone aussi.

 

Le portrait est sévère mais semble-t-il juste. On nous nous montre un personnage qui d’un côté, visionnaire, inventif, explorateur, pouvait incarner le Captain Planet, lanceur d’alerte, qui obtient en 1991 un moratoire international sur l’antarctique et de l’autre, égocentrique, volage, un homme avec ses défauts, ses qualités, sa psychologie et ses travers.

Lambert Wilson, qui avait déjà incarné un autre des personnages préférés des français, l’abbé Pierre, est époustouflant incarnant un Cousteau de 40 à 70 ans allant même jusqu’à parler anglais avec le même épouvantable accent que Cousteau. Pour l’anecdote, son père Georges WILSON avait participé en tant que voix off à certains épisodes de l’odyssée sous-marine de l’équipe Cousteau.

 

L’interprêtation de Simone COUSTEAU dites La Bergère, est selon certains qui l’ont côtoyé, complète. Audrey TAUTOU c’est Simone…

 

Et Pierre NINEY, avec son talent habituel, interprète Philippe, le fils prématurément disparu en 1979, rebelle mais éperdu d’amour et d’admiration.

Les images et la musique sont évidemment à la hauteur de l’interprétation des comédiens. Bref vous l’avez compris, on vous conseille vivement d’aller voir ce film. Pour la petite comme pour la grande histoire.

Sortie en salle mercredi 12 octobre

D’autant plus que, il y a 40 ans, le message de Cousteau était déjà le même qu’aujourd’hui.

La différence par rapport à aujourd’hui, c’est que l’on peut encore comparer.

Alors qu’au rythme où nous allons, il n’est pas sûr que quiconque puisse comparer quoique ce soit dans 40 ans.

Il l’avait bien compris, les industriels et les financiers ne sont pas des pervers qui polluent et poussent à la consommation par plaisir ou dans l’espoir de voir la planète être anéantie, non juste par pur profit et développement de profits.

Ils le font, sans limite, c’est leur job, tant que les politiques ne leurs en mettent pas (des limites).

Et ce n’est ni initiative locale, ni même nationale, tant louable soit-elle, qui peut sauver le monde, ce n’est que le monde dans son ensemble qui peut et doit se mobilier pour assurer sa survie.

Et l’accord de Paris sur le climat obtenu au moment de la Cop 21, qui est en train d’être ratifié au niveau mondial est un pas dans la cette direction, le même que celui obtenu par Cousteau concernant l’Antarctique.

Les acteurs, et en particulier Lambert WILSON, l’ont observé, ce film leur a régénéré un enthousiasme pour « l’écologie » 

Participez à la protection des océans en regardant la bande-annonce de l'Odyssée :

 http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19564583&cfilm=189535.html

AlloCiné reverse les recettes publicitaires générées par la bande-annonce de L’Odyssée à l’association Longitude 181 Nature qui milite pour la préservation des océans.

Plus la vidéo sera vue, plus le don sera important. Donc cliquez vite et nombreux !