Le Mag

La Palme de Cannes

Publié le : 12 juin 2019 par : Plongée On Line

Par Grégory VAUZELLE

Le joli mois de mai, la croisette, le festival du cinéma, les stars, Cannes est au centre du monde … mais la Palme n'est pas forcément là où on l'imagine !

Partons à la rencontre de Thierry TRIVES, créateur de sa « Palme » ... 

Grégory Vauzelle : Pouvez-vous vous présenter ?
Thierry TRIVES : Je suis sculpteur à Cannes, mais j’expose en galeries un peu partout en France, au Japon et au Canada. 
J’aime laisser un message dans une œuvre. Sinon, ce n’est pour moi qu’un objet, de la déco.

GV : Comment est-née la très belle sculpture : La Palme ?
Thierry TRIVES : La sculpture intitulée "La Palme" est née en 2018, suite à la disparition de la femme de ma vie, ma Delphine, ma morphine. 
J’étais submergé par un océan de tristesse. Une fois au fond des abysses, s’est alors posée la question : comment trouver la clé pour remonter à la surface ? Un flash m’est apparu.
J’ai commencé par dessiner au crayon avant de réaliser une sculpture en argile que j’ai ensuite agrandie en résine en 1m50. 
Je sors prochainement un livre dans lequel je parle de cette sculpture et de cet amour passionnel jusqu'à la mort. 
En créant cette œuvre, je ne pensais pas entrer dans le monde de l’apnée mais je m'y sens comme un poisson dans l'eau. 
Cette sculpture représente aussi très bien la passion d'un apnéiste, décrite au travers du film culte Le Grand Bleu. J’ai été joint par plusieurs clubs pour proposer des trophées.
Je prépare actuellement des toiles et d'autres visuels sur le thème de l'apnée et de la résilience, la capacité à rebondir d'un traumatisme.

GV : Etes-vous plongeur ?
Thierry TRIVES : Je ne suis pas plongeur, mais du sud, donc quelqu’un qui aime la mer et la respecte. Plonger avec mon art dans ce milieu de passionnés et de sportifs de haut niveau m'honore.

Pour plus d'information sur le travail de Thierry Trivès 

Un grand merci à Thierry pour sa disponibilité !