Le Mag

Photographes - avant de partir...

Publié le : 09 juillet 2019 par : Plongée On Line

C’est la période des vacances et avec un peu de chance vous allez partir plonger et peut être faire des photos. Pour vous éviter d’éventuelles frustrations et pour préserver votre cher matériel, quelques conseils sur « comment bien préparer son matériel, avant de partir en voyage, avant de partir plonger… entre 2 plongées et entre 2 séjours »

La plupart de ce qui vous est présenté dans ce chapitre est d’une rare banalité, mais l’expérience a démontré qu’en matière de photo sous-marine, chaque détail compte, même le plus banal.

Avant de partir pour un séjour « plongée » …

Vérifier le matériel
Dans l’idéal, prenez votre temps et disposez tout votre matériel sur une table ou un établi parfaitement propre.

matériel photos - Plongée On Line

Eventuellement faites-vous une check-list mentale ou écrite (c’est vous qui voyez)

Vérifiez bien la compatibilité de tout votre matériel, en particulier si l’on vous prête un objectif ou si vous venez d'acheter un accessoire.

Montez votre matériel comme si vous partiez plonger, n’oubliez pas de nettoyer et lubrifier vos joints.

Utilisez pour chaque joint le lubrifiant fourni avec… Attention, ne mélangez pas les marques, les caractéristiques des joints et des graisses silicone peuvent être différentes et le mélange être néfaste pour vos joints et donc pour l’étanchéité de vos appareils.

Pour sortir les joints de leurs gorges, utilisez vos doigts (pas vos ongles). Pour cela, mettez votre pouce et votre index sur le joint et poussez le joint pour le faire sortir partiellement attrapez le avec l’autre main. Pour les joints trop petits ou ceux que vous ne parvenez pas à sortir de cette façon, utilisez un outil fin à bords ronds tel qu’un médiator de guitare. Evitez tout ce qui pourrait rayer, couper ou blesser le joint.

matériel photos - Plongée On Line

Une fois votre matériel monté, faites quelques photos au sec…. Et vérifiez que tout fonctionne, flash, appareil, fixations, articulations des bras, réglages, etc...

Tester l’étanchéité
Pour vérifier que tout est bien étanche, retirer votre appareil du caisson et allez faire un tour à la piscine, sinon faites-le dans votre baignoire.

Prévoyez un système de cordon de sécurité afin de pouvoir lâcher votre appareil sans le perdre.

Tout est ok ? C’est formidable.

Démontez votre matériel y compris le/les joints de votre caisson (l’idéal est de les stocker dans le caisson, ça évite de les oublier ou de passer des heures à chercher où vous les avez rangés) et mettez-le dans vos bagages en le protégeant de la poussière, des chocs et de l’écrasement.
Pour ma part, j’utilise des serviettes en microfibres (10€ chez Decath) pour l’emballage, qui me serviront ensuite de « sous-main » pour étaler mon matériel pour le montage.

N’oubliez pas vos cartes mémoires, vos accus et les chargeurs de l’appareil, des phares et des accus voire des piles rechargeables.

Attention, vérifiez et respectez la législation de transport des accus et des piles en avion, celle de la compagnie que vous allez utiliser en particulier.
Pour calculer les Wh de vos accus : Capacité x voltage
Exemple 1 accu de 2700mAh de 1,2v = (2700*1.2)/1000 = 3,24 Wh

Si vous avez besoin de piles, privilégiez les piles rechargeables, d’une part c’est plus écolo et d’autre part vous risquez de ne pas trouver les piles adaptées là où vous vous rendez (et surtout n’utilisez pas des piles de faible capacité, vous vous retrouveriez sans alimentation après quelques photos…).

Pour ma part, j’utilise pour mes flashs des  piles rechargeables AA d’une capacité de 2700mAh.

Pensez bien à avoir de quoi vider vos cartes mémoires d’appareil et vérifiez avant de partir que vous avez suffisamment de place sur votre support.
Pour exemple une photo avec un D800 en formats Raw + Jpeg = 50 Mo… 1 000 photos représentent 50 Go.

Eventuellement ajouter une multiprise ainsi qu’un adaptateur si nécessaire… afin de pouvoir charger simultanément vos accus, vos lampes, votre batterie d’appareil etc…

Constituez-vous un « mini-kit de maintenance », joint de remplacement, graisse silicone adaptée, outil pour sortir les joints (bords ronds et parfaitement lisse, type médiator de guitare), tournevis, clés Allen adaptées, pince croco, fibre optique de remplacement, etc…)

Matériel photo - Plongée On Line

et envisagez d’emmener une glacière souple type Picard (légère et ne prend que peu de place), utile pour rincer, stocker et transporter votre matériel entre 2 plongées, voire même, si voyager avec une glacière ne vous dérange pas, vous pouvez l’utiliser en bagage à main, en respectant la taille standard officielle d’une valise cabine : 50 x 20 x 40 cm (Attention cela peut varier d’une compagnie à l'autre) ou selon l’IATA : 55 x 20 cm x 35 cm pour le poids cela varie de 5 à 20 kg selon les compagnies aériennes…

D'ailleurs pour le mieux, investissez dans un pèse bagage (< 10 €) et emmenez-le.

Matériel photo - Plongée On Line

En soute ou pas en soute ?
Le matériel photo c’est cher et fragile, on aurait donc tendance à le garder avec soi mais c’est aussi assez lourd donc… cela peut être compliqué en bagage à main.

Moralité, il faut peser votre bagage à main, et éventuellement répartir votre matériel dans les bagages à main de vos amis, conjoint, enfants, cousine, grand-mère etc…

Et si vous choisissez de mettre certains accessoires en soute, pensez à une éventuelle perte de bagage et conservez bien dans le même bagage, le matériel indispensable à son usage. Par exemple si vous prenez votre caisson en bagage à main, ne mettez pas les joints en soute.

Dans un cas comme dans l’autre, attention au poids et à la protection de votre matériel… à l’aller évidemment, mais aussi au retour…

Et dernière petite chose, prenez une copie de vos factures, au cas où …

Avant de partir plonger
Vous voilà arrivé… Installé dans votre cabine, votre bungalow ou votre chambre.

Première chose, prenez votre temps pour bien préparer votre matériel.

Dans l’idéal, arrivez pour plonger avec votre appareil complètement opérationnel afin de ne pas avoir à le manipuler sur le bateau au milieu des autres plongeurs .

Vos batterie, accus etc. sont bien chargés.

La carte mémoire de votre appareil est vidée et en place dans l’appareil.

L’écran (selon votre appareil) est bien ouvert dans le bon sens.

Les réglages : Autofocus, balance des blancs, Iso, Mode, etc. sont bien ceux que vous allez utiliser.
Eventuellement relisez votre notice si vous avez un doute sur comment changer tel ou tel réglage.

Si nécessaire (fibre optique), le flash de l’appareil est sorti.

Si nécessaire, la prise de synchro/flash est bien en place dans le bon sens.

Les joints sont TOUS bien en place après avoir été nettoyés et lubrifiés

Fermez votre caisson.

Le bouton On/off de vos appareils sont accessibles et fonctionnent.

Si vous avez un appareil avec un zoom mécanique, la roue dentée est bien en place.

Les éventuels câbles sont bien vissés, les bouchons aussi.

Faites un essai dans votre chambre, avec tout en place, flash compris.

Ça marche ?

Eteignez flash, appareil etc…

Vous êtes prêt !

Sur le bateau
Prévenez votre entourage afin que personne ne pose un bloc bouteille sur votre appareil.

Si vous êtes parti avec une glacière ou un sac spécifique mettez l’appareil dedans, sinon, gardez le à la main jusqu’à avoir trouvé sur le bateau un endroit où il ne risque ni de tomber ni d’être écrasé…

Dans la mesure du possible, évitez de sauter à l’eau avec votre appareil (quelqu’un devrait pouvoir vous le passer une fois que vous êtes dans l’eau. Même chose pour la remontée, quelqu’un devrait pouvoir vous aider.

Matériel photos - Plongée On Line

Une fois dans l’eau,
Accrochez votre appareil à votre gilet avec le cordon de sécurité, pour ne pas le perdre et pour pouvoir le lâcher en cas de besoin.

Retirez toutes les bulles d’air qui se seraient formées sur votre hublot, vérifiez que votre caisson ne fait pas de bulles (sinon sortez-le de l’eau tout de suite).

Avant de commencer votre descente ou arrivé au fond, allumez flash appareil etc et faites une première photo d’essai.

Evitez de vous concentrer sur votre appareil pendant votre descente, prenez soin de vos oreilles et de votre palanquée.

Bonne plongée et bonnes photos…

Photographes - Plongée On Line

Au moment de remonter sur le bateau
Eteignez flash et appareil, et demandez de l’aide pour prendre votre caisson.

Une fois remonté à bord, il faut rincer le matériel à l’eau douce en manipulant les différentes commandes pour bien évacuer le sel. Pour cela, si vous avez votre glacière… remplissez là d’eau douce et mettez votre appareil à tremper, après l’avoir éteint ainsi que vos flashs.

Si vous n’avez pas la glacière, rincez votre appareil et ne le laissez pas tremper en compagnie des autres appareils (ils ne feront pas de petit) ou protégez bien au moins votre hublot, un choc ou une rayure arrivent très vite.

Entre 2 plongées et entre 2 séjours. Entre 2 plongées.
Vous venez de vous déséquipez, et savez que vous allez replonger dans quelques heures.
Laissez votre matériel photo à l’ombre et à température ambiante, éventuellement avec une serviette humide dessus. Evitez les pièces climatisées qui pourrait créer au moment du retour à la « chaleur », une zone de condensation en général pile au milieu du hublot.

Vérifiez que la batterie de l’appareil est encore bien chargée ainsi que celles de vos flashs. Si ce n’est pas le cas et que vous disposez de vos chargeurs… Chargez !!!
et faites bien attention au remontage…
Si vous n’avez pas vos chargeurs, rangez votre matériel et plongez sans. C’est bien aussi.
Si tout est bien chargé, repartez plonger sans ouvrir votre caisson.

Après votre dernière plongée de la journée, rincez bien votre matériel (voir plus haut).
Attendez qu’il soit bien sec et vous aussi, puis ouvrez votre caisson, videz votre carte mémoire, et chargez votre batterie et les accus de vos flashs.

Puis remontez le tout en faisant bien attention au positionnement et à la propreté de vos joints.

Démontez, nettoyez et lubrifiez vos joints régulièrement. Il n’y a pas de règle absolue à ce sujet certain le font tous les jours d’autres toutes les semaines…
Pour ma part, je le fais tous les 3 jours ou 6/7 plongées.

Entre 2 séjours…
Dans l’idéal, remettez les joints après les avoir nettoyés et lubrifiés, rincez votre caisson, vos flashs bras etc… dans une eau additionnée de liquide vaisselle, faites fonctionner les différents boutons, puis sortez votre matériel de l’eau sans le rincer à l’eau douce.

Séchez-le parfaitement, retirez les joints et stockez-les (dans le caisson…).

Rangez votre matériel dans un endroit sec, propre et à l’abri de la lumière.

Ajouter quelques sachets de Silica gel qui absorberont l’humidité éventuelle.

Plongée On Line 

Et voilà…

Les précédents sujets de la série « Tous Photographes » :

Photo Sous-Marine : tous photographes ?
un tout petit peu d’histoire

Tous Photographes : comment choisir son appareil photo … sous-marin ?
Les appareils photos se distinguent par leurs prix, leurs encombrements, l’accès aux réglages, leurs optiques, leurs visées, leurs flashs, leurs capteurs, leurs définitions,

Tous photographes : la Photo une affaire de couple
Ouverture, Vitesse, sensibilité

Tous photographes : la lumière ? Non mais à l’eau quoi
Règles optiques et vision sous-marine

Tous photographes : la profondeur de champ, juste une mise au point
Mise au point / Focus et profondeur de champ

Tous photographes : Composition - Mozart ou Beatles ?
Règles pour la composition d’une photo. 3 tiers, points forts, décentrage, lignes de force, diagonales

Tous photographes : lumières additionnelles
Quelle différence entre le flash et le phare, réglages, etc. 1 flash, 2 flash ?

Tous Photographes ? Réglages : les modes pas la mode
comment accéder aux réglages et comment ça marche

Tous Photographes ? Une règle : Redoubler d’attention
Tenir compte des risques accrus par la pratique. Binôme, conso, etc..