Le Mag

Sous … le plus grand archipel d'Europe

Publié le : 09 mars 2016 par : M Grégory Vauzelle

Savez-vous où se trouve le plus grand archipel d'Europe ?

En Grèce, en Italie ou encore en Croatie ... et bien pas du tout, ce petit paradis se trouve en France et porte le nom de Chausey.
Ces îles se trouvent en Normandie, à quelques encablures de Granville.

Selon les marées, qui sont très importantes dans la région (à proximité du Mont-Saint-Michel où le marnage atteint des records), le nombre d'îlots varie d'une cinquantaine à plus de 350 ! C'est une zone très riche qui mérite une petite visite subaquatique.

 

 

 

Mais les plongées à Chausey se méritent : il faut jongler avec les données (horaires des marées, ouvertures des portes du port de Granville) et conjuguer les bonnes conditions météorologiques et l'état de la mer. Pour les clubs de plongée, il ne faut pas chercher de structures professionnelles et commerciales, il faut voir avec les clubs associatifs locaux. Ce sont eux qui profitent le plus régulièrement de ce magnifique environnement et de la richesse des fonds.

L'étendu de cet archipel fournit un formidable terrain de jeu pour les plongeurs, les sites ne manquent pas. La basse de Longue île, la basse de Fis Cous, les Huguenans, la Conchée ou la basse Corbière pour ne citer qu'eux sont des spots reconnus de Chausey.

Mais chaque endroit où le plongeur s'immerge peut se révéler riche et intéressant. Chausey est très réputé pour ses coquillages et ses crustacés : les tourteaux, les étrilles, les homards et les araignées sont très courants.

Les fonds sont poissonneux : les congres, les petits poissons de roches, les roussettes, les lieux agrémentent régulièrement les plongées.

Ce n'est qu'un petit éventail des merveilles qu'il est possible d'observer dans les eaux normandes. Même si elles s'effectuent dans une vingtaine de mètres de profondeur, la visibilité peut parfois être réduite, il peut y avoir des éléments en suspension, l'eau peut être fraîche et le courant violent. L'utilisation d'une lampe ou d'un phare paraît indispensable pour dénicher la faune et la flore et surtout primordiale pour révéler des couleurs fantastiques (à faire oublier que la plongée a lieu dans la Manche!)

Les fortes marées et les roches omniprésentes font de cet endroit un piège pour les navigateurs et les plaisanciers. De nombreux bateaux ont rencontré des difficultés dans cette zone. Pourtant les îles Chausey ne sont pas réputées pour les épaves (contrairement à la région cherbourgeoise dans le même département).

Seule une épave possède un intérêt sous-marin. Il s'agit de l'épave de l'Anvers, un petit caboteur allemand coulé en 1940. L'épave est dans un état correct et permet une balade agréable sans risque. Il est possible de voir les différentes parties et structures du navire

(sauf l'hélice qui a été retirée et qui est depuis exposée sur le port de Granville à proximité de la capitainerie). Des anémones marguerites ont élu domicile sur la tôle intérieure du petit bateau, les tacauds et les grosses vieilles accompagnent les visiteurs du jour.

 

 

Et parfois le spectacle est à la surface : lors des différents trajets entre Granville et l'archipel, les plus chanceux seront peut-être escortés par les dauphins ! 

Grégory Vauzelle

 Pour plonger dans la Manche :

http://codep.ffessm-manche.org/Les_Clubs.html

http://www.ffessm-pays-normands.org/j25/