Le Mag

Tous photographes : Composition - Mozart ou Beatles ?

Publié le : 02 juillet 2017 par : Plongée On Line

Mozart comme Beethoven connaissaient toutes les règles de composition (solfège, partition, harmonie, tempo etc…),
John Lennon et Paul McCartney George Harrison et Ringo Starr ne savaient ni lire ni écrire la musique. Pourtant les uns comme les autres ont créé des chefs d’œuvre intemporels. 

Nous vous présentons ci-dessous quelques « règles » pour la composition d’une « bonne » photo.
Voilà une des phrases les plus absconse que je n’ai jamais écrite…. Le « abs » est presque de trop.

Mais ces règles existent et méritent d’être connues sans pour autant devoir être absolument respectées.
Donc, une fois lues, vous pouvez, sinon tout oublier, tout du moins les laisser toujours en second plan pour conserver votre libre arbitre, votre imagination, votre goût, en premier plan.
Car aucun artiste ne fait que suivre les règles quand toutefois il les suit. Ce qui fait le génie, c’est l’homme pas la règle. 

En premier lieu, on va diviser en trois tiers, l’image dans le sens de la hauteur et dans le sens de la longueur.
On a alors :

- 4 lignes appelées lignes de force
- 9 zones délimitées par ces lignes
- à leurs intersections 4 points appelés points forts.
- et des diagonales passant par 2 points forts

regle des 3 tiers - plongée on line

Comment utiliser ce quadrillage ?

Conserver un tiers (souvent au-dessus ou en dessous) pour présenter l’environnement (fond de sable, tombant, etc.)

Conserver un tiers (souvent l’un des côtés) pour donner une dynamique soit au mouvement, soit au regard, pour éviter de « buter » sur le bord de l’image.

Placer le sujet principal sur au moins l’un des points forts, centrer votre sujet sur une ligne de force et surtout éviter de placer le sujet en plein milieu de l’image, mais plutôt le décentrer (voir en fin de sujet : comment décentrer la mise au point).

Utiliser les diagonales comme une dynamique de l’image mais aussi comme un sens de lecture, pour amener l’œil vers le sujet,

Observons quelques photos :

photos explliquées - plongée on line

Sur la 1ère photo, la raie Manta, on a le tiers inférieur qui présente le fond sableux, le tiers gauche qui permet d’une part la dynamique de mouvement et laisse la place pour le regard de l’animal (distingué par la flèche jaune), le sujet est centré sur la ligne verticale droite et passe par l’un des points forts. Enfin le mouvement et le fond sableux sont orientés suivant une diagonale ce qui donne plus de force à l’image.

Sur la 2ème image, le Ptérois, le tiers supérieur est réservé à l’environnement, le tiers droit à la dynamique, le sujet passe par l’un des points forts et enfin la séparation tombant / eau forme une diagonale qui amène au sujet.

Sur la 3ème image, le crabe porcelaine, la règle du tiers environnement et celle du tiers dynamique ne sont pas scrupuleusement respectées. Par contre, le sujet occupe l’essentiel de l’image, passe par 3 points forts et est orienté suivant une diagonale.

Voilà, les « règles » des 3 tiers, des points forts, du décentrage, des lignes de force et des diagonales étant vues, laissez libre court à votre imagination, à votre talent et faites des photos encore et encore.

Nota : Pour les 3 photos présentées ci-dessus, je peux vous assurer qu’à aucun moment, ces règles ne me sont venues consciemment à l’esprit ! 

 

Quelles focales, quels réglages ?
Selon le type de photo que l’on souhaite réaliser (Macro, Ambiance, Animaux, etc.), et au-delà des « règles » pré mentionnées, la composition ne va pas être la même, la focale (l’objectif) employée sera différente et on va utiliser les réglages (Vitesse, Ouverture et sensibilité) de manière différente.

Pour une photo d’ambiance, il est nécessaire d’avoir vue large, on va utiliser une focale courte (grand angle), avec un maximum de plans nets, pour cela on va réduire l’ouverture, en faisant attention de ne pas descendre à une vitesse trop basse qui engendrerait un « flou de bougé ». la focale courte a une profondeur de champ importante de conception, donc il n’est pas forcément nécessaire de réduire l’ouverture au maximum, (f/5,6, f/8 ou f/10 peuvent être suffisant).

Par exemple, dans la photo suivante, tous les plans sont nets. L’image a été prise avec un 20mm à f/9 

 

Pour une photo d’animal (hors macro), là aussi on peut utiliser une focale grand angle (14 à 24 mm) si l’on peut s’approcher suffisamment de l’animal ou un petit téléobjectif (85mm ou 105mm) si l’on doit garder une certaine distance.
Côté réglage, une profondeur de champ limitée peut permettre de bien distinguer le sujet, du fond ou des autres poissons situés au-devant ou au-delà du sujet.
Un coup de flash ou de lumière additionnelle, peut permettre aussi de mettre en valeur votre sujet.

Par exemple, dans la photo suivante, la tortue est bien nette et éclairée, tandis que la plongeuse en arrière-plan est floue.

photo animal expliqu - Plongée On Line

Pour une photo Macro, la focale va être plus longue (60mm, 85mm, 105mm) et on aura besoin d’un maximum de profondeur de champ, on va donc réduire l’ouverture (f/11, F/16, f/22, f/32).
On conjugue en macro, tous les aspects d’une profondeur de champ réduite : focale longue et sujet très proche. En conséquence même en fermant au maximum l'ouverture, ce ne seront que quelques millimètres qui seront parfaitement net.
La mise au point sur ce que l’on souhaite net, est donc crucial.

Par exemple, dans la photo suivante, le sujet principal est bien net, l’avant-plan, l’autre mandarin, situé en dessous et devant, est flou et l’arrière-plan est flou aussi. L’image a été prise avec un 85 mm à f/16.

 

(*)Décentrer la mise au point :
Du fait que la plupart des appareils font par défaut, la mise au point au centre, pour décentrer la mise au point, selon votre matériel, vous pourrez,
soit préprogrammer la mise au point sur le point que vous voulez,
soit faire le point en appuyant légèrement sur le déclencheur, puis, en conservant le doigt sur le déclencheur, décaler votre prise de vue et enfin déclencher,
soit prévoir d’emblée que vous allez recadrer votre photo avec un logiciel dédié.

Les précédents sujets de la série « Tous Photographes » :

Photo Sous-Marine : tous photographes ?
un tout petit peu d’histoire

Tous Photographes : comment choisir son appareil photo … sous-marin ?
Les appareils photos se distinguent par leurs prix, leurs encombrements, l’accès aux réglages, leurs optiques, leurs visées, leurs flashs, leurs capteurs, leurs définitions,

Tous photographes : la Photo une affaire de couple
Ouverture, Vitesse, sensibilité

Tous photographes : la lumière ? Non mais à l’eau quoi
Règles optiques et vision sous-marine

Tous photographes : la profondeur de champ, juste une mise au point
Mise au point / Focus et profondeur de champ