Le Mag

Tous photographes : la profondeur de champ, juste une mise au point

Publié le : 27 juin 2017 par : Plongée On Line

Pas besoin d’une pelle et d’un seau (ni d’un sot) pour aborder la profondeur de champ.

La profondeur de champ, c’est la zone de netteté plus ou moins grande située avant et après le point de mise au point. Elle peut être de quelques dixième de millimètres jusque quasiment l’infini et au-delà. Ce qui est situé devant et derrière cette zone de netteté, sera flou. 

Pour commencer parlons de la mise au point, le FOCUS, elle est, sur la plupart des appareils, automatique, grâce à l’Autofocus.
Sur certains appareils, on peut « débrayer » l’autofocus et accéder à une mise au point manuelle (attention il faut que le caisson dispose de la bonne molette au bon endroit).

La mise au point peut être centrée, multipoints et/ou décentrée.

C’est vous qui choisissez. Nous verrons dans un prochain chapitre sur la composition de vos images, pourquoi et comment décentrer ou pas la mise au point.

Mais quoiqu’il en soit, à pleine ouverture, une fois la mise au point faite, la zone de netteté (la profondeur de champ) n’est que de quelques dixièmes de millimètre.

Pour exemple, sur cette photo d’escargot, seul l’œil de l’animal est net. La profondeur de champ est minime.

En dehors de quelques images particulières, pour faire une bonne photo, nous avons besoin d’une plus grande zone de netteté. Et pour l’augmenter, cette zone de netteté, il va falloir réduire l’ouverture (voir chapitre : la Photo une affaire de couple)
et pour rappel, de fait, réduire la vitesse (attention au flou de bougé) pour laisser entrer la bonne quantité de lumière (sauf flash).

Il est judicieux, si votre appareil dispose du réglage de l’ouverture, de « tester » la profondeur de champ à différentes ouvertures afin de bien comprendre comment s’en servir et l’effet produit quand vous visualiserez vos images.
La piscine est un excellent terrain de jeu et d’entrainement pour ce type de test.

profondeur de champ - plongée on line

Autre élément à connaitre, plus la focale est courte (objectif grand angle), plus la profondeur de champ est grande, plus la focale est longue (télé-objectif/ objectif macro) plus la profondeur de champ est réduite.
Et pour rappel, la taille du capteur de votre appareil a son importance, plus il est petit, plus la focale (l’objectif) est courte et plus donc la profondeur de champ est grande. 

 

Et pour être complet, plus le sujet est loin, là aussi, plus la profondeur de champ est grande. Ce qui en photo sous-marine ne nous concerne qu’assez peu.

 

Les précédents sujets de la série « Tous Photographes » :

Photo Sous-Marine – tous photographes ?
un tout petit peu d’histoire

Tous Photographes : comment choisir son appareil photo … sous-marin ?
Les appareils photos se distinguent par leurs prix, leurs encombrements, l’accès aux réglages, leurs optiques, leurs visées, leurs flashs, leurs capteurs, leurs définitions,

Tous photographes : la Photo une affaire de couple
Ouverture, Vitesse, sensibilité

Tous photographes : la lumière ? Non mais à l’eau quoi
Règles optiques et vision sous-marine