Le Mag

Toute la mer sur des tableaux...par Florence TEDESCHI

Publié le : 20 octobre 2020 par : Plongée On Line

Par Grégory VAUZELLE 

Présente au dernier salon parisien de la plongée, très active sur les différents réseaux sociaux, Florence TEDESCHI hypnotise les plongeurs avec ses toiles multicolores aux thématiques aquatiques.

Partons à la rencontre de cette artiste et de son univers très coloré ! 

GVZ : Pouvez-vous vous présenter brièvement d'un point de vu professionnel ? 

Florence TEDESCHI, artiste peintre et designer textile.
Je suis passionnée depuis mon enfance par le dessin et l’Art en général, et c’est naturellement que je me suis orientée vers une formation en Arts Appliqués une fois le Bac en poche.
J’ai alors choisi la voie de la création textile, domaine où je me suis sentie très libre.

En 1987 je commence mon activité de designer textile en freelance et crée des imprimés pour des maisons de créateurs de mode et d’ameublement, dont Balmain, Lanvin, Givenchy, Laroche…
En parallèle j’ai commencé à enseigner les arts appliqués et à peindre des toiles, afin de me laisser mon propre espace de création. La peinture sur toile permet une expression artistique libre, sans contrainte.

Je peins à l’acrylique, le plus souvent en aplats cernés de noir afin de potentialiser la force de la couleur et son dialogue avec la forme. C’est ce qui caractérise mon style.

J’expose régulièrement mes créations lors d’expositions individuelles ou collectives, et j’ai d’ailleurs exposé au Salon de la Plongée de Paris en 2020. 

GVZ : Comment avez-vous découvert la plongée sous-marine ? 

Florence TEDESCHI : La pratique de la plongée sous-marine depuis mon baptême est pour moi une affaire familiale. En 2007, j’ai découvert la plongée lors d’un baptême en famille dans la réserve Cousteau en Guadeloupe.
Pour ma part, j’avais une petite appréhension et puis une fois sous l’eau, les paysages et les créatures qui s’offraient à moi m’ont littéralement subjuguée.

Mon mari et mon fils ont passé leur premier niveau l’année suivante au Mexique.
En 2009, avec ma fille alors âgée de tout juste 11 ans, nous avons passé notre Open Water en Indonésie.
Un vrai déclic a eu lieu lors de notre première plongée, avec la rencontre d’une raie Manta majestueuse dans les eaux de Gili Island. Puis les plongées s’enchaînant, nous décidons de passer en 2011 l’Advanced Open Water en Turquie, toujours avec ma fille, tandis que mon mari et mon fils avaient déjà passé leur Niveau 2.

La plongée est devenue très rapidement un des axes de nos vacances et une passion familiale.
Nous avons pris le parti lors de nos voyages de découvrir aussi bien le monde terrestre que le monde sous-marin. 

GVZ : Comment avez-vous décidé d’allier votre travail et votre passion ?

Florence : Mes créations picturales ont toujours été inspirées et stimulées par mes voyages et la rencontre de Cultures et de Natures aussi bien Européennes que Tropicales. Je prends beaucoup de photos et réalise de nombreux croquis qui me servent ensuite pour mes créations. C’est tout naturellement que j’ai eu envie de faire des photos sous l’eau afin d’immortaliser ce que je voyais. 

Une fois dans mon atelier je m’inspire de ma photothèque, et essaie de retranscrire mes impressions colorées et graphiques que j’ai pu observer sous l’eau en essayant d’exprimer l’émotion que m’a procurée le sujet au moment précis où je l’ai découvert pour la première fois.

Je cherche à exprimer l’explosion des couleurs qui jaillissent dans le récif corallien, ainsi que la poésie surréaliste des formes inattendues que prend le monde animal. 

GVZ : Quel est votre plus beau souvenir subaquatique ? 

Florence : J’ai adoré me retrouver au milieu d’un banc de Carangues à Balicasag (Philippines), c’est impressionnant de se retrouver au milieu de cette masse argentée qui s’étire, se regroupe, s’enroule en tourbillonnant autour de vous. 

GVZ : Quels sont vos trois rencontres préférées ? 

Florence : Je suis particulièrement attirée par les coraux aux couleurs éclatantes et aux formes incroyables surtout quand ils s’ouvrent la nuit.
J’aime beaucoup la petite faune, les hippocampes, les nudibranches, les crabes mimétiques. 
Je suis toujours impressionnée par la richesse de la faune microscopique, tant au niveau des formes que des couleurs. L’observer implique concentration et calme, et cela me plonge déjà dans une disposition propice à la création. 

GVZ : Quelle destination désirez-vous découvrir en ce moment ? 

Florence : J’ai fait récemment un voyage au Raja Ampat et je souhaite continuer cette découverte de la Papouasie sur terre mais aussi sur mer en Nouvelle Guinée.

Pour en savoir plus sur le travail de Florence Site - FacebookInstagram

Un grand merci à Florence pour la petite dédicace et la disponibilité !